Vêtements et Accessoires pour la Randonnée et les Sports d'Hiver !

Entretien des Chaussures de Randonnée

Il est bien beau de passer des heures à chercher la paire de chaussures de randonnée parfaite, puis d’économiser de l’argent pour pouvoir se l’offrir. Tout ça, pour rentrer de sa dernière randonnée de la saison et « ranger » ses chaussures dans un placard telles quelles…

C’est vrai qu’après une randonnée, les jambes lourdes, on a rarement l’envie et le courage de s’occuper de ses chaussures. Après tout, « ça peut bien attendre le lendemain » – et quand on ressort ses chaussures la saison suivante, elles sont toujours dans le même état !

Le problème est qu’en faisant cela, les chaussures se détériorent, vieillissent rapidement, leurs performances diminuent et elles risquent plus facilement de nous « lâcher » en pleine randonnée.

Avouez que ce serait dommage, après tant de temps et d’efforts pour trouver la bonne paire !

Pour éviter cela, il est important de prendre soin de ses chaussures de temps en temps. Et contrairement à certaines idées reçues, l’entretien n’est pas réservé uniquement aux chaussures en cuir – même si celles-ci en demandent un peu plus.

La première chose à faire est de se référer aux conseils du fabricant – car certaines chaussures nécessitent un entretien spécifique. Où ? Sur le petit manuel que vous avez jeté à la poubelle après avoir déballé vos chaussures. [;-)] Ne vous inquiétez pas, vous pourrez sûrement retrouver ces informations sur le site internet de la marque.

En attendant, restez avec moi pour quelques conseils sur l’entretien de vos chaussures de randonnée – le tout en 5 étapes.

1 – Le nettoyage

Ce n’est pas forcément logique au premier abord : pourquoi nettoyer ses chaussures alors que l’on va les resalir ? On pourrait penser que la boue et la saleté font office de couche de protection.

Malheureusement, ce n’est pas le cas. Si vous laissez de la boue ou de la saleté sur vos chaussures ou des débris (sable, brindilles…) coincés dedans, celles-ci vont s’abîmer par abrasion.

Bien qu’il faille surtout s’occuper de l’extérieur, cela ne fait pas de mal d’entretenir l’intérieur de temps en temps.

Nettoyage de l’extérieur

Le plus simple pour nettoyer des chaussures de randonnée est d’utiliser une brosse souple et de l’eau froide ou tiède – et d’y ajouter un peu d’huile de coude. [;-)] Pensez également à nettoyer la semelle.

Il n’est pas nécessaire de le faire après chaque sortie, mais faites-le régulièrement – même si vos chaussures ne paraissent pas trop sales. Cela vous permet de vous débarrasser des petites particules qui dégradent les matériaux de la tige.

Nettoyage de l’intérieur

L’intérieur des chaussures doit également être nettoyé de temps en temps. C’est surtout important pour les chaussures imper-respirantes afin qu’elles ne perdent pas leur respirabilité. Nettoyer l’intérieur permet aussi de limiter le développement des mauvaises odeurs – un plus pour vos coéquipiers !

Vous pouvez faire cela en remplissant l’intérieur de vos chaussures d’eau froide ou tiède et en frottant légèrement. Sachez par contre que vos chaussures mettront assez longtemps pour sécher si vous faites cela. N’espérez pas les réutiliser le lendemain !

Il existe des produits de nettoyage spéciaux qui sont plus efficaces que l’eau seule, mais ils ne sont pas indispensables si vous effectuez un entretien régulier.

2 – Le séchage

S’il y a une étape indispensable après chaque sortie, c’est celle-là ! Vous n’avez aucune excuse de ne pas le faire, c’est la plus simple. Pour faire sécher vos chaussures :

Enlevez la semelle intérieure pour que vos chaussures s’aèrent et sèchent plus rapidement.
Ouvrez en grand vos chaussures en desserrant les lacets. L’idéal serait d’enlever complètement les lacets, mais je partage votre manque de motivation pour faire cela après chaque randonnée. [;-)]
Faites-les sécher à température ambiante. Ne les exposez pas à une source de chaleur directe (feu, radiateur, etc.) – c’est un des meilleurs moyens de détruire vos chaussures rapidement.
Si vos chaussures sont trempées, bourrez-les de papier journal pour accélérer le séchage.

3 – Le traitement

Avant d’appliquer un quelconque traitement, vos chaussures doivent être propres. Certains traitements requièrent que les chaussures soient sèches, d’autres qu’elles soient humides – référez-vous à la notice d’utilisation du produit. Il existe deux types de traitements principaux :

Les produits « réimperméabilisants »

Il est possible de « réimperméabiliser » des chaussures grâce à ces produits. J’ai bien mis le terme entre guillemets car il s’agit en fait de redonner de la déperlance au matériau (l’eau perle et ne s’infiltre pas) – bien que ce genre de produits se disent « imperméabilisants ».

Une chaussure qui manque de déperlance absorbe l’eau et ne respire plus aussi bien – l’air intérieur ne pouvant plus s’échapper par les pores remplis d’eau, et la différence d’humidité de chaque côté étant faible.

Tout dépend de la fréquence d’utilisation des chaussures, mais en moyenne je recommanderais de faire cela une fois par an.

Attention, car les produits « imperméabilisants » sont spécifiques à chaque matériau (cuir, nubuck, suède, etc.) – n’en utilisez pas un au hasard. Un dernier conseil : suivez correctement les instructions d’application du produit si vous voulez un bon résultat.

Les crèmes protectrices

Les crèmes protectrices sont surtout utilisées sur le cuir afin d’éviter qu’il ne sèche et ne craquelle. Souvent, la crème s’applique à l’aide d’un chiffon puis est chauffée légèrement au sèche-cheveux pour une meilleure pénétration. Comme pour les produits « imperméabilisants », assurez-vous d’utiliser un produit qui convienne au matériau de vos chaussures.

Evitez d’utiliser des graisses sur le cuir des chaussures de randonnée, car elles assouplissent trop le cuir et le rendent étanche (il ne respire donc plus).

4 – L’inspection et les réparations

Inspectez régulièrement vos chaussures et réparez-les le plus tôt possible si besoin. Il vaut mieux faire cela après chaque randonnée plutôt que d’avoir une mauvaise surprise avant de partir.

N’attendez pas que votre semelle soit à moitié décollée pour la réparer. Dès qu’une partie de vos chaussures est endommagée, réparez-la. Parfois, il suffit simplement d’une goutte de colle.

Il y a deux raisons à cela :

Une réparation effectuée tôt tient souvent mieux.
Une réparation non effectuée peut gâcher une randonnée ou compromettre votre sécurité.

5 – Le rangement

Bien évidemment, avant de les ranger, vos chaussures doivent être sèches (et propres dans l’idéal). Stockez-les dans un endroit sec et aéré. Evitez de laisser vos chaussures près de zones chaudes ou exposées aux rayons du soleil.

Si vos chaussures restent inutilisées pendant une longue période, l’idéal est de les bourrer de papier journal pour qu’elles gardent leur forme – ou d’utiliser un autre système.

Pour finir

Vous n’avez maintenant plus aucune excuse pour négliger l’entretien de vos chaussures de randonnée. Avec un minimum d’efforts, vous pouvez vous assurer d’avoir des chaussures durables, performantes et confortables.